8 choses personne ne vous dit sur le jogging

Quand vous avez pensé à commencer à courir, vous avez peut-être eu des amis qui vous ont convaincu que c'était une bonne idée. Ils ont peut-être radoté les avantages de la course et vous ont fait imaginer que vous pourriez peut-être courir. Après avoir vu leurs médailles de course et leur corps en forme, vous avez compris que vous pourriez courir. Mais ce que vos amis n’ont pas fait c’est vous dire quelques faits surprenants que si vous aviez su, vous n’auriez jamais eu l’idée de commencer ce sport qui semble être pas trop compliquée.

Donc, pour vous aider à savoir à quoi vous attendre d’une façon assez drastique, voici quelques vérités sur la course que vos amis ont peut-être oublié de vous mentionner. Même si vous courez depuis quelque temps, il vaut mieux vérifier cette liste au cas où vous n'avez pas encore découvert quelques-unes de ces choses.

  1. Il y aura des jours où vous détestez courir
    La plupart des nouveaux coureurs ont beaucoup d'enthousiasme et sont excités de faire des courses de toutes les distances. Sauf qu’une fois que vous commencez un programme d’entraînement, vous trouverez peut-être qu’il y a des jours où votre motivation est inexistante. C’est souvent un facteur de fatigue ou d’horaire chargé, le truc est d’y aller malgré les malgré et vous vous sentirez bien d’y avoir été.

8 choses personne ne vous dit sur le jogging

  1. Ce n'est pas aussi peu coûteux que vous le pensez
    Certaines personnes commencent à courir parce qu'ils ne veulent pas dépenser de l'argent sur un abonnement au gym ou de l'équipement dispendieux. Tout ce dont vous avez besoin est une paire de souliers de course, non ? C'est le cas quand vous commencez, mais une fois que vous adoptez le sport, vous découvrirez bientôt qu'il y a beaucoup d'autres dépenses, des vêtements en tissus synthétiques, des bouteilles d'eau, une montre GPS, les frais d'inscription de course, la nutrition sportive, et certains articles de prévention des blessures.

  2. Les éraflures arrivent
    On pourrait s'attendre à une ampoule ou deux sur vos pieds après une course, mais certaines personnes sont surprises quand ils découvrent la douleur du frottement, un autre problème commun de la course. L’éraflure est causée lorsque votre peau est constamment en frottement contre le matériel pendant une course. Les régions communes qui sont sensibles aux frottements sont les aisselles, les lignes de soutien-gorge de sport, et les mamelons (hommes). Mais c’est facile à éviter si vous ne portez pas de coton pendant la course et utilisez un lubrifiant comme BodyGlide sur les zones sensibles.

  3. À un certain moment, vous irez à la salle de bain dans les bois
    Lorsque vous commencez à courir, ça ne sera pas long avant que vous deviez faire un arrêt aux toilettes pendant une course. Si vous êtes chanceux, vous serez à proximité d'une salle de bain. Mais vous finirez par vous trouver dans une situation où vous devez y aller... immédiatement, et il n'y a pas une salle de bain en vue. Vous saurez qu’il y a une seule solution possible…

  4. Le lavage ne se termine jamais
    Une des choses que les gens se rendent compte assez vite, est que les vêtements de course se ramassent en train de sécher partout dans la maison, surtout si vous courez beaucoup, les vêtements de course qui puent s'accumulent très rapidement. Et le problème avec ces super tissus techniques est qu'ils ont tendance à devenir de plus en plus puants, puisque les bactéries de votre sueur sont piégées dans les fibres. Donc, si vous attendez quelques jours pour faire votre lavage, vous aurez à payer pour cela.

  5. Vous pourriez vous ennuyer du jogging si vous ne pouvez pas y aller
    Bien qu'il y ait des jours où vous évitez la course, vous pourriez vous trouver un jour dévasté que vous ne pouvez pas courir. Qu'il s'agisse d'une blessure, une maladie, la température ou une autre raison, ça peut être extrêmement frustrant et douloureux de se faire dire que vous ne pouvez pas courir. Si cela vous arrive, voici quelques conseils pour gérer le côté émotionnel de blessures de course.

  6. Vous pouvez devenir un de ces coureurs qui parlent sans cesse de courir
    Si la course est une grande partie de votre vie, c’est logique que vous en parliez, de la même manière les gens parlent des aspects importants de leur vie, comme leurs enfants ou de leur emploi. La clé est de trouver un public qui est réceptif et peut se rapporter à vos histoires de course. Essayez de garder vos sujets de conversations pour vos collègues de course afin d’éviter le 8e point :

  7. Les gens s’en fichent de vos progrès
    D’une façon générale, bien sûr il y a des cas spécifiques, les gens se fichent de vos progrès. À moins que vous couriez avec vos amis, la plupart des gens ne prennent pas soin d’eux, et s’ils le font, ce n’est pas pour leur santé, mais bien pour leur apparence ou pour leur égo, qui se témoigne en lisant les publications sur les réseaux sociaux. Y aurait-il moyen de s’entraîner en silence, ça laisse à croire que si Facebook ou twitter n’existait pas, tous ces gens n’iraient pas courir ?


Programme d'entraînement gratuit pour débutant :
Guide rapide de 30 jours pour courir
4 semaines pour courir 1 mile
4 semaines pour courir 2 miles
Programme de base de 8 semaines
5km marcher/courir

Plus de conseils pour coureurs débutants
10 Excellentes Raisons pour Courir
10 erreurs fréquentes de course à éviter
7 essentiels pour courir

À propos de l'auteur

Éditeur de sites Web et fondateur du site Web Jogging-Course. Entraîneur privé de course à pied.

Éric Lasanté