Problèmes de course embarrassants

Problème #1 : Ongles noirs                                          1 de 10 | < précédent  suivant >

     Si vous avez déjà eu la diarrhée, des douleurs aux mamelons, des éruptions cutanées, ou d'autres problèmes embarrassants lors de vos courses, vous n'êtes pas seul. La plupart des coureurs ont dû faire face à leurs propres situations embarrassantes. Mais ils sont souvent trop embarrassés pour demander à leurs amis, un entraîneur ou un médecin ce qu'il faut faire.

Au fil des années, j'ai personnellement expérimenté et entendu des histoires de toutes sortes de situations embarrassantes. Donc, voici les réponses aux questions sur les sujets embarrassants les plus communs et sensibles pour les coureurs.

Ongles noirs

Certains coureurs, en particulier ceux en entraînement pour les courses de longue distance, peuvent souffrir d'ongles noirs. Il est effectivement facile de prévenir ce problème disgracieux.

Symptômes : Tout d'abord, l'ongle noirci apparaît (causée par des ecchymoses sous l'ongle), puis il tombe tout simplement.

Causes : Les ongles noirs sont causés par le frottement constant de votre orteil contre l'avant de la chaussure. Une vésicule se forme dans le sang sous l'ongle, et la vésicule ne peut pas respirer, donc il faut beaucoup plus de temps à guérir. Les marathoniens ou les coureurs qui font beaucoup de course en descente sont les candidats les plus probables pour les ongles noirs. Vous êtes plus susceptibles d’avoir des ongles noirs, si vous courez par temps chaud parce que vos pieds gonflent plus quand il fait chaud.

Prévention : Assurez-vous que vous portez la taille d'espadrille correcte (au moins 1/2 taille plus grande que la taille de vos chaussures de ville, vous devriez avoir beaucoup de place pour bouger vos orteils), taillez vos ongles, et gardez vos pieds le plus possible au sec pendant votre course. Des bas de courses en tissus synthétiques peuvent aider, pas ceux du coton.

Traitement : Il est préférable de laisser un ongle noir seul, tant que la douleur est gérable. La douleur est généralement plus pénible le premier jour et diminue ensuite chaque jour. La partie endommagée de l'ongle est progressivement repoussée, et un nouvel ongle va le remplacer. N’arrachez surtout pas l’ongle, il tombera par lui-même. Si vous remarquez une rougeur et une infection, consultez un médecin.

< précédent  1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10  suivant >